Un vieux fantasme qui se transforme en idée qui tue

Mon co-rédacteur Bruno m’a toujours enseigné de bien noter ses idées sur de petits carnets et de garder ces derniers pas trop loin, car une idée peut sembler con en son temps et devenir intelligente quelques temps plus tard. C’est ce qui lui est arrivé, puisque dans son grand fantasme de se réveiller dans un pays ou il n’y aurait pour une journée qu’une seule pub partout, la même, pour le même produit ou la même marque. Cette idée « vintage » est ressortie suite à l’un de nos échanges sur la campagne Renault qui occupait près de 30% du parc d’affichage Français…

A défaut d’avoir trouvé le client qui accepte cette idée, il l’a soumis sur le blog de Nicolas Bordas et elle à été retenue par ce dernier (président TBWA France et AACC), mais surtout elle a été plébiscitée par l’ensemble des lecteurs du blog « de l’idée qui tue » arrivant en seconde position des suffrages. Pour lire le palmarès des idées qui tuent 2009 c’est ici, pour relire l’article de Bruno sur « Le mass média n’est pas mort » c’est.

Le SPAM a 10 000$ de Mother London

« Félicitations! Vous venez de gagner 1 000 000 d’euros! Pour les récupérer, donnez nous votre nom, prénom et votre numéro de compte en banque pour que nous puissions vous transférer cette somme… »

Nous avons tous reçu un mail/spam de ce type, quand ce n’est pas cela, il s’agit d’une somme d’argent importante en provenance d’Afrique qui est bloquée sur un compte en Suisse. Avec un peu de temps, d’apprentissage, de reportages et enfin d’antispam, nous voyons de moins en moins ce type de mail. Cependant nous avons tous eu envie d’y croire un jour, mais c’était trop beau pour être vrai, et c’est ce qu’a bien compris l’agence Mother London.

Nous ne présentons plus cette dernière qui est aujourd’hui une sorte de rêve ou de paradis pour de nombreux publicitaires dans le monde. Chaque année, l’agence dispose d’une somme (10 000$) pour envoyer un petit cadeau à de noël à chacun de leurs clients.

Cette année, au lieu d’envoyer pleins de petits cadeaux, ils ont décidé d’en faire un seul gros avec l’ensemble de leur budget. Pour déterminer l’heureux gagnant, ils ont envoyé un mail à leurs amis et clients en expliquant qu’en ce jour béni de Noël, ils souhaitaient distribuer 10 000$ et que pour récupérer cette somme, il fallait renvoyer son nom ainsi que ses coordonnées bancaires. Ce mail avait donc tout d’une arnaque, et pourtant l’offre était belle est bien vrai!

Et bien quelqu’un a répondu, et il a gagné les 10 000$! L’histoire étant belle, ce dernier qui n’est ni riche ni pauvre comme il le dit, a fait don de cette somme à une association.

Ce qui est absolument remarquable, c’est d’être parti de principe de spam et de fake pour en faire quelque chose de vrai, réel et palpable, alors que souvent c’est l’inverse.

Nous abordions récemment dans le post « Vos amis travaillent pour de grandes marques » le niveau de confiance dans les médias. Lorsque nous cherchons l’équation message x audience x média, nous avons retenons toujours la solution optimum. Dans ce cas, ils ont retenu l’inverse, une cible de professionnel avec une plus grande « resistance » aux offres, un média simple trop banal et enfin un message avec taux de confiance qui doit avoisiner le taux 0.

WE: Nous devrions donc peut-être nous interroger à chacune de nos reco quel serait le résultat si nous faisions l’inverse de l’équation?

Attention, ceci reste une opération évènementielle, nous vous recommandons pas de répondre à ce type de mail. Enjoy!